CONTACTEZ NOUS

Métro ligne 1 château de Vincennes

RER A Vincennes

16 avenue de Paris

94300 Vincennes
contact@latelierserenite.fr 06 20 93 58 30

  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

Créer un lieu sûr, un refuge

17 Dec 2018

 

Nous parlions jusqu’alors de famille dont les interactions étaient plutôt bienveillantes mêmes s’ils elles ne sont pas exemptes de tensions, il y a au sein du groupe l’envie de partage et le plaisir manifeste d’être ensemble.

Malheureusement dans certaines familles les choses sont plus compliquées et chacun peut se sentir malmenés, délogés, dénigrés et l’énergie que l’on déploie pour être là, pour faire face est parfois considérable, nous laissant  exsangue !

 

Quand on aura à faire face à des situations stressantes,  dans l’après-coup d’émotions fortes ou tout simplement lorsqu’on souhaite se détendre, s’apaiser,  il y a un lieu qu’il est toujours intéressant de fréquenter.

 

Ce lieu, on l’appelle « le lieu sûr « ou « le refuge ».

 

Ce lieu, imaginez qu’il soit un peu comme une pièce nouvelle dans votre maison. Dans votre intérieur.

C’est un lieu que vous allez pouvoir construire mentalement.

Vous pouvez par exemple vous souvenir  d’un lieu dans lequel vous vous êtes senti(e) particulièrement bien (un lieu de vacances, d’enfance ou totalement imaginaire). Il est préférable d’y être seul pour éviter les interactions et la naissance d’autres émotions.

 

Allons-y si vous voulez bien !

 

Choisissez, chez vous,  une pièce calme dans lequel vous vous sentez apaisé(e) et où vous ne craignez pas d’être dérangé(e). Installez-vous confortablement (dans un fauteuil par exemple), Relâchez vos épaules, décroisez vos bras et vos jambes.

 

Fermez les yeux et prêtez attention à votre respiration – avec des respirations amples sans être forcées, prenez le temps d’être dans l’inspire puis l’expire !

Centrez-vous sur la respiration en entrant dans une bulle intérieure. Votre corps se relâche et vous pouvez entrer un peu plus à l’intérieur.

Pour rejoindre ce lieu à « construire en vous » vous pouvez en imaginer le trajet et le vivre, comme bon vous semble, en bateau, en avion, en navette spatiale ou à cheval. C’est à votre imagination de choisir.

 

…………Une fois arrivé(e), installez-vous le plus confortablement possible dans ce lieu et évoquez-le avec le plus de détails !

 

Depuis votre place, que voyez-vous devant vous, autour de vous ?

Quelles sont les objets qui vous entourent, les couleurs, les matières et les formes.

Est-ce haut de plafond ou au contraire rassemblé autour de vous, est-ce en extérieur, au bord de l’eau, sur une étendue de sable, ou dans un intérieur ?

Quelle est la luminosité (claire, sombre, tamisée)?

 

Dans ce lieu où vous êtes, qu’entendez-vous ?

Est-ce le crépitement d’un feu de cheminée, le vent, le bruit des vagues, des chants d’oiseau, un souffle, un silence, une musique particulière ?

Dans ce lieu, que ressentez-vous (au niveau de votre

 

Prenez  le temps qu’il vous faudra pour ressentir pleinement  chacune des sensations dans ce lieu que vous construisez, pas à pas..

 

Y a-t-il un parfum, une  odeur spécifique dans ce lieu ? Celle de la mer ou  celle des vieilles maisons ? L’odeur de l’humus, des roses un matin d’été ? Celle de l’herbe fraichement coupée…l’odeur d’encaustique  ou celle d’un gâteau tout juste sorti du four !

 

Y a-t-il un goût associé à ce lieu ? Celui d’un fruit frais ? Le gout  salé de l’eau de mer sur les lèvres, celui des épices chaudes de la cuisine de votre grand-mère, ou celui sucré d’un chocolat chaud.  

 

Imprégnez-vous de ce lieu, profitez de cette pause en respirant paisiblement, en prenant possession de chaque petite parcelle.

Cette pièce supplémentaire que votre imagination vient de créer, vous pourrez à tout moment y trouver refuge, où que vous soyez !

Ce lieu-sûr,  à vous de le meubler en utilisant tous vos sens.

Vous pouvez lui donner un nom.  Lorsque vous vous y sentirez particulièrement détendu, vous pourrez même y associer un geste (paume serrée, vos propres  bras qui vous enserre) qui vous servira d’ancrage.

Ainsi chaque fois que vous reproduirez ce geste vous pourrez y accéder plus facilement.

Plus vous le fréquenterez plus vous le chargerez d’énergie plus vous en renforcerez la qualité et le pouvoir apaisant.

A vous, maintenant d’agrandir votre maison intérieure !

En savoir plus sur la pratique de Frédéric Bois, psychologue

 

 

Share on Facebook
Please reload

RUBRIQUES
PUBLICATIONS RÉCENTES
Please reload

RECHERCHER PAR TAG