CONTACTEZ NOUS

Métro ligne 1 château de Vincennes

RER A Vincennes

16 avenue de Paris

94300 Vincennes
contact@latelierserenite.fr 06 20 93 58 30

  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

LÂCHER-PRISE, oui, mais comment ?

 

 

Tout le monde en parle, mais c’est comme l’Arlésienne, on ne le voit jamais …

Du coup,

personne ne sait en quoi ça consiste exactement, ce qu’il faut faire pour lâcher vraiment

prise.

 

Quand le flux de la vie nous emporte, et nous malmène, générant des évènements que nous

subissons, des contretemps, des retards, des frustrations, des blocages … Voire pire, il est

tentant de s’accrocher à toutes les branches, brins d’herbe et autres objets qui nous

rattachent à la rive que nous connaissons bien…

Histoire d’être rassuré, encore un peu, « ça va mal mais ça, je connais … » et c’est totalement inefficace mais très humain.

 

Mais comme il est difficile, de lâcher cette brindille tendue à son maximum, de se laisser

porter par le tumulte du courant qui nous ballote, sans que nous puissions reprendre notre

respiration, avec le sentiment de se débattre, de se noyer presque complètement, d’avaler

de l’eau, de heurter des obstacles douloureux, d’être roulé par les rapides … tout en tentant

de rester relié à la réalité que nous vivons (affective, économique, morale, physique ou

matérielle …) parce que c’est bien humain.

 

Lâcher-prise, c’est renoncer à penser, à réfléchir, suivant les schémas que nous

connaissons si bien, les croyances que nous avons, les peurs que nous avons entretenues,

les expériences que nous avons vécues … Renoncer à réfléchir tout court mais juste

ressentir … là où ça fait mal, là où ça touche, là où ça « serre » dans le corps …Là où « j’ai

peur », parce que ça, c’est être humain …

 

Lâcher-prise, c’est accepter de ne plus rien savoir sur rien, renoncer à son image, oublier

jusqu’à son propre nom et tout ce qui nous concerne et que l’on croit savoir et tenir pour

acquis sur soi et tout ce qui fait de nous des humains clairement définis.

 

Lâcher-prise, c’est accepter, dans une Société qui nous demande efficacité, stratégie,

protocole, performance et compétitivité, de sortir momentanément de ce jeu de rôles qui ne

satisfait que l’Ego pour se centrer sur l’Essentiel, l’Invisible, la non-preuve, la spontanéité, le

jeu, l’Incertain, l’Imprévu, le Non-rassurant …

Lâcher-prise, c’est se recentrer sur soi, le bien-être de son enfant intérieur, qui a besoin

d’être rassuré et à qui nous pouvons seulement dire « n’aies pas peur, je veille sur toi et je

t’aime tendrement, quoi qu’il se passe et quoi que tu penses avoir fait ou pas, je suis là pour

toi, sans jugements et sans attentes et je ne te laisserai jamais tomber». Parce que nous

sommes des humains qui aiment envers et contre tout et que nous devons être au centre de

cet amour.

 

Lâcher-prise, c’est s’abandonner, totalement à ce qui est … sans chercher de coupable, ni

de responsable, c’est considérer que la Vie coopère avec nous pour nous enseigner quelque

chose sans doute d’essentiel à la poursuite de notre chemin mais dont nous ignorons tout

pour le moment simplement parce que nous acceptons d’être guidés par notre Centre, notre

Conscience, Celle « qui sait », qui voit le Grand Schéma de plus haut et à Laquelle, nous

nous abandonnons même si nous ne la comprenons pas.

 

Lâcher-prise, c’est comprendre que les évènements aussi douloureux soient ils, ne sont pas

là pour nous abattre mais pour nous faire grandir et nous enseigner quelque chose.

Lâcher-prise, c’est faire mettre genou à terre à l’Ego dans un geste de grande humilité, pour

placer sa foi en une Intelligence plus grande que nous et qui veille sur nous dans ces

moments difficiles.

 

C’est croire que nous ne sommes jamais seuls et abandonnés sauf si

nous en décidons ainsi et même (et surtout) si nous n’en comprenons pas le parcours et le

sens, parfois si douloureux, parce que nous sommes Magnifiquement, Uniquement,

Divinement Humains.

 

Bien sûr, on peut toujours se rebeller, lutter, résister parce que nous sommes humains et

que le sentiment d’injustice peut être évident, mais là encore, il y a un temps pour lâcher-

prise … et un temps pour agir, à partir d’une autre réalité, d’une autre rive atteinte.

 

Envie de me rencontrer pour vous accompagner sur cette voie, c'est par ici.

Hâte de vous accompagner

Dominique tuillier

 

Share on Facebook
Please reload

RUBRIQUES
PUBLICATIONS RÉCENTES
Please reload

RECHERCHER PAR TAG