CONTACTEZ NOUS

Métro ligne 1 château de Vincennes

RER A Vincennes

16 avenue de Paris

94300 Vincennes
contact@latelierserenite.fr 06 20 93 58 30

  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

Mieux vivre avec le cancer grâce à la sophrologie

6 Jun 2017

 

De l’annonce de la maladie, où plusieurs émotions s’entrechoquent (déni, sidération, colère, culpabilité, renoncement) à la rémission, en passant par un accompagnement aux traitements et de la gestion de leurs effets, de la fatigue, des phases de déprime, la sophrologie apporte un soutien efficace et réactive des capacités qui ont souvent été diminuées psychologiquement par cette lourde pathologie qu’est le cancer.

 

 

Adaptée de façon ludique aux enfants, la sophrologie permet de rompre avec l’isolement dans lequel se trouve plongé un enfant à lourde pathologie (leucémie) et de lui insuffler force et positivité, à l’image de son héros préféré. Elle est aussi un outil « rassurant » pour dédramatiser le comportement gestuel ou verbal de son entourage, plus particulièrement Maman et Papa, qui, par une attitude surprotectrice, éveillent parfois des questionnements et de l’angoisse chez l’enfant (d’autant que les enfants malades ont une perception des choses très affinée, et font preuve d’une grande maturité).

 

Impacté également, l’entourage de son côté vit la maladie du proche avec ses propres angoisses, ses peurs, son mutisme parfois, ne sachant pas comment agir pour le soutenir. Un suivi sophrologique permet à l’aidant familial de se renforcer, prendre du recul, pour être un réel soutien pour le malade.

 

Les médecins eux-mêmes l’attestent ; plus le malade est mentalement et émotionnellement détendu, plus celui dernier est réceptif aux traitements.

Depuis plusieurs années, la sophrologie est reconnue support de soins dans les structures hospitalières, notamment en oncologie, y compris en oncopédiatrie. Souvent, ce sont des socio-esthéticiennes qui interviennent. À l’Institut Gustave Roussy, des sophrologues extérieurs peuvent également animer des ateliers.

 

L’Institut Pierre et Marie Curie, de son côté, réalise depuis 2014 une étude ciblée sur les bienfaits de la sophrologie chez les femmes atteintes d’un cancer du sein ou en rémission. Ce rapport, qui sera remis au Ministère de la Santé en 2019, révèle d’ores et déjà que 80 % des femmes suivant un accompagnement sophrologique observent un mieux-être/vivre face à la maladie, une meilleure combattivité, une attitude plus positive (ce qui les rend plus coopérative dans l’administration des traitements et ainsi une meilleure réceptivité de leurs actions). 

 

Pour celles et ceux en rémission, la sophrologie permet une prise de recul durant cette période (de 3 à 5 ans) ; phase où la guérison n’est pas encore prononcée et où l’angoisse reste plus ou moins présente, souvent par période.  Elle permet également d’aider à reprendre sa place dans la société : le retour à la vie professionnelle, retrouver une vie familiale, reprendre ses hobbys.

 

Somme toute : réapprivoiser la vie.

 

Share on Facebook
Please reload

RUBRIQUES
PUBLICATIONS RÉCENTES
Please reload

RECHERCHER PAR TAG