CONTACTEZ NOUS

Métro ligne 1 château de Vincennes

RER A Vincennes

16 avenue de Paris

94300 Vincennes
contact@latelierserenite.fr 06 20 93 58 30

  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

Comment la sophrologie peut nous aider à améliorer notre quotidien ?

16 Feb 2017

 

 

À tort, la sophrologie est souvent associée au bien-être et à la détente. Certes, elle peut être utilisée dans ces intentions dans les centres esthétiques, centres de yoga, SPA, centres de thalasso, etc.

 

Mais la sophrologie est avant tout une thérapie brève psycho-corporelle qui vise à reconnecter le cerveau émotionnel (système neurovégétatif autonome) au cerveau dit « intelligent », le cortex.

 

 

« Psycho-Corporelle » car cette thérapie permet de travailler sur un rééquilibrage émotionnel, le psyché, lequel agit sur le corps et de travailler sur une détente corporelle laquelle agit sur le mental.   

 

« Thérapie brève » car elle est temporelle. L’accompagnement sophrologique se construit selon un objectif SMART défini par le sophronisé et s’appuie sur ses ressources pour « ré»— activer, développer, renforcer, intégrer des capacités annihilées par les impacts extérieurs.

 

Par un programme d’accompagnement adapté à chaque individu (unique) et à sa problématique (maladie, travail, examens, sommeil, stress, performance sportive et artistique...), la sophrologie libère les tensions, les émotions oppressantes, les pensées négatives, les idées préconçues, les blocages provoqués par de douloureux souvenirs, les deuils, les effets indésirables de pathologies aux traitements lourds...

Le cerveau émotionnel ainsi « délivré » de ces entraves jusqu’alors incontrôlées se reconnecte de nouveau au cortex dont le lien était coupé par une surcharge de ressentis négatifs ancrés dans le cerveau émotionnel.

 

Le sophronisé (le consultant) par ses prises de conscience au fil des séances est amené à un changement comportemental, qu’il soit d’ordre corporel, mental, affectif.

 

En fin de programme d’accompagnement, par l’intégration progressive des ressentis, de leur perception et de leur modification, le sophronisé devenu autonome possède en lui de nouvelles ressources pour faire face aux impacts situationnels, relationnels, médicaux, professionnels qui « pertubaient » son équilibre, son libre arbitre et sa liberté d’agir.

               

Share on Facebook
Please reload

RUBRIQUES
PUBLICATIONS RÉCENTES
Please reload

RECHERCHER PAR TAG